Le Tordu [22km – 520D+]

Trail_des_tordus_2013Ce dimanche avait lieu la 5ème édition du Trail des Tordus. Une semaine après ma non participation au trail nocturne du Raid Normand, c’est donc remonté à bloc que je me présente à Verzenay, en Champagne, au retrait des dossards.

L’organisation semble bien rodée, même s’il semble plus rapide de repartir avec le précieux sésame en n’étant pas pré-inscrit (mais en payant un peu plus cher). Une fois le dossard retiré, je me dirige vers la ligne de départ où le 12km est en train de s’élancer.

Une fois le dernier participant parti, j’en profite pour m’échauffer un peu en faisant quelques longueurs. Le soleil est là, la chaleur aussi. C’est la première fois cette année où j’ai vraiment l’impression d’être en été, ça fait du bien mais la poche à eau dure nettement moins longtemps… 

A 10h, je suis sur la ligne de départ. Je pars tranquillement. Les 3 premiers kilomètres sont des chemins de vigne en légère descente. Rapidement, je sens que la séance de VMA de mercredi m’est restée dans les jambes…

Vue depuis le départ
Vue depuis le départ

Comme souvent en trail, après une descente, vient une montée. Toujours sur les chemins de vigne, en direction du phare de Verzenay. En me dirigeant vers lui, je me demande comment un phare a pu atterrir aussi loin de la mer (en faisant un tour sur Wikipedia, j’ai découvert qu’il avait été érigé à des fins publicitaires au début du XXème siècle).

Le phare de Verzenay
Le phare de Verzenay

Une fois passés le phare, nous quittons les portions sèches du parcours. Nous entrons rapidement dans le vif du sujet avec un mur de boue qui annonce rapidement la couleur du reste du parcours. Contrairement à ce que je pensais à la vue des conditions météo de ces derniers jours, les plateaux de la montagne de Reims n’ont pas eu le temps de sécher. Ce sont donc de nombreuses flaques de boue qui se succèdent entre deux singles, eux aussi boueux.

On découvre de temps en temps des petites pépites au gré des singles. Malheureusement, c’était une supercherie: la bouteille ne contenait pas de Champagne !

Oui, on est en Champagne !
Oui, on est en Champagne !

Sans vraiment s’en rendre compte, on quitte les singles pour retrouver le chemin de vignes. Retour au soleil et à la chaleur estivale. Au loin le moulin de Verzenay, construit par la maison Heidsieck Monopole, pointe son nez, signe que la course est sur sa fin.

Le moulin de Verzenay, vu de l'autre côté
Le moulin de Verzenay, vu de l’autre côté

Une fois le moulin atteint, ne reste plus qu’une grande descente sur Verzenay. Une dernière chicane, et voilà la ligne d’arrivée. A peine franchie, on me donne une bouteille de bière. Il n’y a pas à dire, on sait recevoir en Champagne !

Temps final
Temps final

Au final, un peu plus de 2h30. Les conditions ont été assez dures, notamment à cause de la boue qui a rendue le parcours beaucoup moins roulant qu’il aurait pu.

Je ne reviendrai probablement pas en 2014 à cause du trajet: 2 heures de voiture, c’est long, et il faut bien varier les plaisirs. Par contre, si vous habitez dans le coin, ou  du côté de Paris-Est, n’hésitez pas! En plus avec 3 parcours, de 12, 22 et 46km, vous en aurez forcément une qui vous convient.

Prix inscription: 15€

8 Comments

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.