RS#103 – La course la plus…

Depuis le temps que vous me lisez/connaissez, vous savez que je n’ai pas la prétention de faire la course la plus longue, la course avec le plus de dénivelé ou avec le meilleur chrono…

Cependant, croyez-moi ou non, mais je pense que j’ai un « record » en tant que membre du (T?)TTT et de la Runnosphère !

Dans le cadre d’une formation (sic & merci chef !), j’ai eu l’occasion de me rendre à quelques 9.000km de chez moi, à savoir sur les cotes californienne du pacifique, en la belle ville de Los Angeles, plus précisément à Santa Monica.

Après 12 heures d’avion, 5600 miles, un jetlag de folie (9h) et donc un réveil très matinal, me voilà, running au pied, prêt à en découdre avec Santa Monica !

Je quitte donc l’hôtel et cours plein ouest direction Pacific Park, qui n’est autre qu’un parc d’attraction sur pilotis, mais c’est aussi la fin d’une route mythique dont tout le monde a entendu parler une fois dans sa vie la Route 66, connue pour ses bikers et ses 2448 miles qui relient Chicago à Santa Monica.

Mais vous connaissez aussi sans doute la route 66, sans le savoir, si vous êtes cinéphile. Si je vous dis: « Crevette », « Course », « Boite de chocolats », ça vous rappelle quelque chose ?

Et oui, « Forrest Gump ». Vous avez même la possibilité de vous mettre dans ses baskets si vous le souhaitez.

Revenons à ma course. Après avoir atteint le bout du monde (sic), j’ai rebroussé chemin pour aller cette fois courir sur les plages de sable qui longent l’océan Pacifique.

Courant de guérite en guérite, je ne pouvait m’empêcher de me rappeler mon adolescence et la série, hautement intellectuelle qu’était « Alerte à Malibu »…

La marée montant, il devenait difficile de courir sur du sable dur. Je me suis donc résigné à regagner le bitume pour courir le long de la Pacific Coast Highway, visiblement un spot très recherché pour courir le dimanche matin. J’y ai croisé nombre de runners et de runneuses. En rentrant à l’hôtel, j’aperçois un groupe qui se forme à l’intersection de la 66 et de la Pacific Coast, l’ambiance a l’air bonne, si je l’avais su plus tôt, je me serais joint à eux avec plaisir.

Quelques foulées plus tard, me voilà de retour à l’hôtel.

BREF. J’ai fait la course la plus à l’Ouest.

PS: Trailer peut sauver la vie !

 

11 Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.