Trail du Josas 2016 [35km – 800D+]

Trail du Josas 2016 [35km – 800D+]

Pour cette huitième édition, le trail du Josas a encore une fois montré qu’il faisait parti des incontournables pour tout trailer de l’ouest parisien. Personnellement, j’aborde ce trail à ma préparation qui m’amènera au trail du Morbihan en juin puis à l’Intégrale des Causses en octobre, objectifs récents de ma saison 2016.

Après deux semaines de pluie, c’est presque d’une manière inattendue que le soleil a fait son apparition en ce dimanche d’Avril. En arrivant, je croise des têtes connues comme Yann de l’Endurance Shop de Versailles (qui donne un coup de main sur le stand Hoka) et Matthieu (du club de Tri et qui a pour habitude d’affoler les chronos). Peu de temps après, je suis rejoint par Laurent, partenaire de galère 🙂

Après un court briefing, nous voilà parti pour la place de l’Eglise, lieu de départ du trail. Comme chaque année, le parcours diffère de l’année précédente. Nous partons donc en direction du campus d’HEC que nous traversons de part en part. Dès le début, nous le savons, le terrain sera gras, voire très gras ! Le parcours est sympa et nous fait passer par des lieux fermés lors des journées ordinaires. Le premier ravito se situe devant la mairie Loges-en-Josas (assez pittoresque soit dit en passant).

Ensuite, nous partons vers l’aqueduc de Buc. Les sensations sont bonnes, le rythme bon. Je note avec amusement que j’ai fait quasiment le même parcours en sens inverse la semaine dernière avec Sylvain en suivant la trace de la Jovacienne 2015. Sans trop m’en rendre compte, nous arrivons au deuxième ravito. J’en profite pour lacer à nouveau mes chaussures, manger un peu.

Je profite du passage dans le Bois de l’Homme Mort pour découvrir. Je suis peu habitué à passer dans ce secteur pourtant bien sympa. Les zones sèches et grasses se succèdent jusqu’à l’arrivée dans Bièvre annonce l’arrivée au troisième ravito vers le PK25.

PK25: encore frais !
PK25: encore frais !

Peu après, nous croisons la route de Cyril des Passe-partout du Josas qui fait office de sert-file sur le 50km. Il me vanne encore une fois sur mes Hoka 😉

Laurent commence à avoir des problèmes d’estomac qui le suivront jusqu’à la fin. Pour une fois, je ne suis pas le plus lent… Nous constatons que les organisateurs ont été fourbes en mettant pas mal de D+ sur les derniers kilomètres !

Après un dernier arrêt à Val d’Albian pour que Laurent essaye de garder le contenu de son estomac interne, je regarde mon iPhone pour regarder les kilomètres restants. Google Maps nous place à moins de 1,4km de Jouy. L’arrivée est proche. Après une dernière relance, nous voilà sur la dernière descente vers le gymnase de Jouy.

Très élégamment, Laurent me laisse franchir la ligne d’arrivée en premier (enfin, tout est relatif). Le chrono final indique un peu moins de 4h20min.

Nous rejoignons rapidement d’autres collègues inscrits sur des formats plus courts: Raph, inscrit sur le 20km; ainsi que Xavier, Sylvain, Jérémy, Benjamin, Corinne et Aurélie, alignés, eux, sur le 12; notons que personne n’a osé s’inscrire sur le 50…

Pour finir, je tiens à remercier l’organisation et les bénévoles pour l’accueil chaleureux et une course sans accroc.

Comments

comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*