#SNF04 by Runnosphère

SNF#04 by Runnosphère
SNF#04 by Runnosphère

Hier avait lieu la 4ème SNF (lire « Saturday Night Frontale ») de la Runnosphère, la troisième en forêt de Saint-Cucufa.

Le point de rencontre avait été fixé à 18h devant la gare de Rueil par notre hôte de la soirée, j’ai nommé MangeurdeCailloux de Saint-Cucufa. Les transports en commun parisiens étant ce qu’ils sont, j’avais donné rendez-vous à Victorien, un autre triathlète de Versailles, à 16h45 devant la Gare des Chantiers. Pendant l’heure de trajet, nous discutons courses, et en particulier, de la Saintélyon qui va se courir dans 2 semaines. Personnellement, je n’ai pas prévu de la courir cette année. Par contre, je m’alignerai, comme l’année dernière, sur le Vertrail by Night à la même date.

Nous arrivons donc à Rueil avec un peu d’avance, ce qui nous permet de faire 2-3 courses pour l’after. Ces emplettes faites, nous retournons à la gare attendre les autres…

Nous sommes rapidement rejoints par d’autres runners. En un petit quart d’heure, nous sommes pas moins d’une trentaine (dont deux filles) prêts à en découdre avec la forêt de Saint-Cucufa. Le temps de prendre un photo, et nous voilà partis.

L'avant-course (photo: Xrun)
L’avant-course (photo: Xrun Coaching)

Je reconnais pas mal de têtes connues dans le groupe, dont une majorité de la Runnosphère. Le départ est assez lent, ce qui nous permet de papoter un peu. Nous rejoignons rapidement les quais de Seine que nous longeons pendant près de 5 km. Je parle avec Salvio de vélo et de triathlon avec qui je n’avais pas parlé depuis longtemps.

Comme un air de Saintélyon
Comme un air de Saintélyon

En rentrant sur Bougival, nous attaquons la première bosse de la sortie (200m à 15%) qui nous conduit vers l’entrée de la forêt. La forêt est assez différente de celle de Versailles (côté Buc), les sentiers sont plus large, ce qui permet à notre horde de pouvoir courir à plusieurs de front. L’ambiance est bonne.

Au cours de la sortie, en se retournant, on sent comme un air de Saintélyon sur cette #SNF04. La guirlande de frontale donne une ambiance particulière. C’est Noël avant l’heure 🙂

La sortie est ponctuée de quelques arrêts permettant de regarder la vue sur Paris ou, tout simplement, de s’attendre. Il faut dire qu’il y a du niveau chez les plus rapides et les plus endurants. Il suffit de tendre l’oreille pour entendre des compte-rendus de course, pour certains impressionnants. J’entends parler de 1000 bornards, qui feraient passer les 100 bornards pour des coureurs lambda… Je ne sais pas si c’est un autre monde, mais en tous cas, ce n’est pas le mien !

Après pas loin de 15km et 300D+, nous arrivons à la Garden-Party de l’ambassadeur qui a contribué à rendre célèbre cet évènement. Au menu: saucisson, M&M’s, fruits secs, bière, Coca-cola, … Difficile de repartir après cela !

Garden-Party chez les Cailloux
Garden-Party chez les Cailloux

D’ailleurs, nous sommes près d’une petite dizaine à nous arrêter là pour diverses raisons. Personnellement, je pensais m’arrêter là, sauf forme exceptionnelle. La douche chaude et la bière a eu raison de ma motivation.

Pour finir la soirée, place à la récup !

Récup'
Récup’

Encore un grand merci à MangeurdeCailloux et à sa famille pour l’organisation et l’accueil reçu.

2 Comments

  1. ça devait etre sympa de retrouver les copains.
    Courir la nuit c’est assez particulier, pour ma part j’ai la « sensation » d’aller plus vite…Mais je ne ferais pas ça durant des heures..
    Comme tu dis, une mini Saintélyon avant l’heure 😉
    Et visiblement vous n’avez pas mangé de cailloux!

    • Effectivement, c’est sympa de retrouver les copains, baskets aux pieds ! Ca m’a donné envie de refaire une sortie sur Versailles, la 4ème si ma mémoire est bonne…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.