[Test] Mizuno Wave Rider 17

Wave Rider 17
Mizuno – Wave Rider 17

Je sors de mon long silence pour parler des chaussures qui m’ont accompagné les 6 derniers mois et lors de mes 2 records sur semi et 10km.

Evidemment, je ne vous mentirai pas, les chaussures ne sont pas la seule raison de mes records, l’entrainement « régulier » y est pour beaucoup plus… mais avoir des chaussures plaisantes aide parfois à sortir pendant les longues soirées pluvieuses versaillaises.

Le look

C’est un peu comme un iceberg: la partie visible est sobre, à dominante noir et blanc; la partie invisible est, elle, beaucoup plus colorée, comme vous pouvez le voir côté semelle.

Personnellement, j’ai été séduit.

Le test

Ma première impression lorsque je les ai eu en main a été cette sensation de légèreté (288g pour mon 45 fillette) comparé aux WR10 (qui affichent 330g sur la balance) que j’utilisais il y a bientôt 4 ans … et que j’utilise encore comme running de secours lors de mes weekends normands. La raison de gain de masse réside dans la nouvelle matière utilisée pour la semelle baptisée par l’équipementier au roadrunner: U4ic (lire euphoric).

Une fois aux pieds, on se sent comme dans des chaussons. Dès les premières foulées, on confirme cette sensation de légèreté. La chaussure réussit à combiner un bon amorti, mais pas trop moelleux, et un bon dynamisme. Sans doute le subtil mariage des technologies U4ic et wave, si caractéristique de la marque, qui permet d’emmagasiner l’énergie lié à l’impact sur le sol et de la restituer en propulsion vers l’avant.

J’ai utilisé ces chaussures pour la quasi-totalité de mes entrainements, aussi bien pour les fractionnés au club que pour les sorties longues du week-end. Je dois dire que j’ai été satisfait. Elles répondent bien et le drop de 12mm se fait oublier (je préfère généralement les drops un peu plus faible). Seule ombre au tableau, lors d’une de mes séances de fractionné, j’ai ressenti une gène sur le dessus du pied (à la jonction entre la languette et l’empeigne supérieure) qui a provoqué un échauffement et m’a contraint d’arrêter la séance. Le problème venait en fait d’un mauvais laçage…

mizuno-wave-rider-17-2

 

Mon avis

Comment ne pas recommander des chaussures qui m’ont accompagnées sur deux de mes records. Elles sont particulièrement à conseiller aux coureurs à foulée universelle cherchant légèreté, amorti et dynamisme. Dernière info, elles taillent un peu grand et supportent parfaitement les coureurs lourds.

One Comment

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.