Five Fingers #6 – Crazy Jog

La Crazy Jog, c’était aujourd’hui, et pour tout vous dire, ça a saigné !

Mais avant tout ça, revenons sur le déroulé de la journée…

Le rendez-vous de la Runnosphère été fixé à 9h. Sans trop le faire exprès, nous nous retrouvons devant les grilles du stade où des vigiles, un tantinet zélés, limitent l’accès au stade. Bilan, des mètres et des mètres de runners bloqués à l’entrée…

Une fois rentrés, nous filons à la remise des dossards et nous nous équipons…

Le Team, staring: Laquathus, JahomSebRom, Moi & Djailla

L’heure est venue d’affronter le Stade de France. Nous allons donc sur la pelouse où l’échauffement collectif à commencer. Mes Five Fingers ne passent pas inaperçues… Nombre de coureurs me posent la question si ça n’est pas trop dur de courir avec.

Puis vient l’heure d’aller dans le sas de départ, le sas élite svp (ça n’est pas grâce à mes performances…). Nous y croisons notamment Chau-chau. là encore, les VFF ont du succès. Je commence à avoir un discours sérieusement rodé. 🙂

Le départ est ensuite donné. Ca part vite, très vite. Je suis entrainé par le groupe sur quelques centaines de mètres mais je préfère retrouver mon rythme pour ne pas trop trinquer plus tard. Sage décision.

Les obstacles s’enchainent ensuite: barrières urbaines, containers, slalom entre les poubelles, pneus, voitures et pour finir mur d’escalade. Ce dernier fut, pour moi, le plus dur obstacle… Ensuite, il ne restait plus qu’à parcourir chaque étage du stade de France, du plus bas au plus haut, pour « plonger » ensuite vers la pelouse. Lors de ma boucle sur à l’avant-dernier étage du SdF, je vois Jahom franchir la ligne dans un temps légèrement supérieur à 30 minutes !

A la sortie du tunnel qui mène vers la dernière ligne droite, je vois les autres membres du team qui m’encouragent et me forcent à faire une dernière jolie accélération.

Une fois arrivé, en un peu moins de 45 min, on me remet la médaille. je rejoins mes acolytes arrivés 10 minutes plus tôt.

Nous profitons en profitons pour faire une photo de groupe

Les mêmes de dos !

Après quelques négociations avec les organisateurs et avec PhotoRunning (encore merci à eux), nous aurons le droit de refaire une arrivée (en fait 2) pour que l’on puisse avoir une photo du Team au complet.

Bilan

Les + (rappelons nous aussi qu’il s’agissait d’une première) :

. Les bénévoles qui ont fait un super job

. les obstacles originaux qui s’inscrivent bien dans le contexte de trail urbain

. le parcours bouclé qui permet à chaque membre de son équipe d’encourager les autres. Ce qui a permis à Jahom et Laquathus de m’encourager au niveau du mur d’escalade !

Les – :

. Mais où est le t-shirt promis (cf. article 5 du règlement ) ??

. On aurait aimé « jouer » un peu plus avec les escaliers du Stade de France

. 7km, au final, c’est un peu court

. les coureurs des premières vagues qui repartent avec 3, 4, 5 (voire même plus) bouteilles des ravitos. Bilan, à l’arrivée des dernières vagues, il ne reste plus grand chose

. le prix de l’équipe: il est revenu au team Brooks qui était certes la meilleure (les 5 coureurs sont dans les 6 premiers) mais qui ne rentre pas, selon moi, dans l’esprit de e type de course. Pourquoi pas un prix team licencié/pro et un prix team non licencié/amateur ?

Trace GPS

Pas de trace GPS pour cette course. Une grande partie de la course ayant eu lieu en sous-sol, la trace ne donne pas grand chose…

36 Comments

  1. Pingback: Les dieux du stade | Jahom, runner

  2. Pingback: Five Fingers #7 – Décrassage

  3. Pingback: Runnosphere.org - R U Crazy?!?

  4. Pingback: 191ème sortie – Crazy Jog - Le Blog de Djailla

  5. Pingback: La folle course de la Runnosphère « La pomme qui court

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.