Five Fingers – Premiers pas

Dans le cadre d’un partenariat entre Comme pieds nus et la Runnosphère, 5 membres de la Runnosphère aka Franck, Maya, Mathes, SebRom et moi,  ont décidé de se mettre au minimalisme !

Histoire de pimenter le tout, un objectif nous a été fixé: dans 118 jours, nous nous retrouverons au pied de la Tour Eiffel pour courir le Paris-Versailles !

Jour 1

Nous nous étions donnés rendez-vous sur le Champs de Mars, devant le Mur de la Paix, pour la remise des chaussures gants pour pieds.

Arrivé en premier, je constate qu’il y a un nombre incroyable de runners et de runneuses profitant des rayons de soleil… Je suis vite rejoint par Benoit, vu précédemment lors des fameuses Pasta Running Party, et Peter. Ils profitent de quelques minutes creuses pour installer les flammes Vibram qui serviront plus tard pour les photos.

Nous sommes ensuite rejoint par SebRom, puis Franck (que l’on prend pour un base jumper s’étant trompé de lieu) et enfin Maya. Seul Mathes ne pourra pas venir; résidant en Alsace, il est excusé 😉

S’en suit LA distribution des 5 fingers.

Ces chaussures sont comme des gants, et il n’est pas toujours évident de faire coïncider le bon orteil et la Vibram. Des gants quoi !

La première impression est une impression de légèreté; il faut dire qu’elle font quasiment 200g pièce de moins que mes Brooks Glycerin.

Deuxième impression, dès les première foulées, on sent et ressent les moindre aspérités du terrain; ce qui procure une drôle de sensation quand on est habitué à des semelles filtrant quasiment tout (et je n’ai pas d’Hoka One One…).

Après quelques photos, nous sommes partis pour un tour du Champs de Mars, pour voir ce que cela donnait en action. La foulée change du tout au tout comparé à ce que je connaissais. A la fin du 1er tour, Franck nous motive pour un second tour.

Bilan

Au final, j’en garde une excellente première impression. Comme prévu, après ces 3 kilomètres, ça tirait au niveau du mollet droit. Il faudra donc y aller progressivement au cours des prochaines sorties. C’est, je pense, la clé du succès pour passer d’une foulée Running à une foulée minimaliste.

La fameuse position du Flamand Rose en Vibram 🙂

Un jour plus tard…

Après un jour et quelques marches de plus, je sens bien que mes mollets ont plus travaillé hier en 3 km que d’habitude en 10-12 km…

25 Comments

  1. Hé! Tu mets la pression là! Faut que je poste vite ^_^
    Content de t’avoir revu hier et d’avoir testé « ta » position du flamand !

    • Je devrais mettre un ™ sur cette position.
      For the record, on pourra dire que tu attends de voir tous les posts pour en faire une synthèse.

  2. bande de chanceux !!!
    1h06 à battre en five finger sur Paris Versailles !!!
    Je tenterai de la battre aussi normalement

  3. dommage que j’ai une semaine chargée, sinon j’aurai bien fais l’aller retour !!

  4. expérience intéressante ^^
    vous avez eu un plan non ? possible de le voir ? je serais curieux de voir ce que conseille vibram comme transition, çà va vraiment être intéressant de vous suivre (vous avez bien une liberté de parole complète ? :p)

    • Salut Girith,
      Tout d’abord, bienvenue sur ce blog (et dans la Runnosphère).
      Pour répondre à ta première question, nous n’avons pas de plan (c’est volontaire de la part de Peter et Benoit) dans le but que chacun écoute son corps. Ensuite, difficile de me faire suivre le même plan qu’à Franck. Dans un cas, je n’arriverais pas à suivre; dans l’autre, il se ferait royalement ch**r.
      Quant à la seconde, nous avons une réelle liberté de parole. C’est aussi le deal (même si on je pars avec de bons à priori…)

    • merci pour ton accueil 😉
      je pensais à des plans à la fois adaptés à votre niveau ET SURTOUT au travail de transition minimaliste, c’est quand même une période sacrément sensible ^^

    • Non, c’est au feeling, même si l’on peut trouver facilement des choses sur le web. Je n’y suis pas allé pour ne pas fausser le test mais il semble que Merell fasse un plan d’initiation plutôt bien fait (dixit Peter).
      Ce que j’ai retenu, c’est de faire une transition PRO-GRE-SSIVE.

    • je confirme pour merell, tu as les vidéos sur le test des merell sur mon blog (http://www.noobcoureur.com/2011/05/test-merrell-trail-glove.html)
      sinon je te conseille la lecture vraiment intéressante de pas mal d’article sur le minimalisme sur ce blog : http://www.ultrawayoflife.com/ si tu ne connais pas déjà bien sur 😉

    • Je vais voir ça 😉 Merci en tous cas.

    • je porte beaucoup les merrell pour faire autre chose que courir, un peu comme dans les vidéos, mais ça m’a franchement pas aidé.
      Peut être que mes pieds sont déjà habitués (je suis toujours pieds nus chez moi quand la température le permet)

      Pour les mollets, c’est une autre paire de manches…

    • Je suis un peu comme toi apparemment, dès que je rentre chez moi, j’enlève mes chaussures et je vis pieds nus. Cependant, je confirme, ça n’aide pas pour les mollets !
      J’ai déjà commencé à imaginer comment faire pour courir avec 2 paires de chaussures Glycerin/XR Crossmax + Five fingers. Je sens que je vais me transformer en escargot avec un beau sac à dos…

    • Hop. Ajouté à ma blogroll 😉

    • difficile de s’initier doucement quand on sait pas courir moins de 45′ 😉
      c’est pour ça qu’au début je courais avec des chaussures de rechange à la main pour changer quand je n’en pouvais plus coté muscles…

  5. Pingback: La runnosphère court et teste pour vous VibramFiveFingers | Mathes

  6. toi aussi tu décrouvres de nouveaux muscles dans les mollets…

    • Heureusement, on a commencé avec 2,77 km. Je n’ose même pas imaginé si j’avais commencé par 5 ou 10 km !!

  7. Pingback: Le roi du bitume | Jahom, runner

  8. Je rejoins Julien sur le fait de ne pas courir moins de 45mn. Il va donc falloir alterner les chaussures sur les sorties. Je me prendrai un sac à dos pour mes sorties, sinon je mettrai les vibram aux mains !! 😉

  9. @maya @julien je pense la même chose, je me vois mal rentrer au bout de 15 mn changer de chaussures… Mais je triche toujours au début, après une période de repos je commence par du tapis puis quand je sent que ça va mieux je part sur les routes, donc tapis en vibram puis sortie habituel

  10. Moi je m’en fou, à l’heure àlaquelle je cours, y’a personne pour se moquer de moi avec mes chaussures aux mains…

    • et en plus, ça permet de rejoindre un terrain « souple » tranquillement en s’échauffant avec sa position et ses baskets habituelles.
      Et cela permet aussi de rentrer en courant en cas de capitulation d’un des 2 mollets… sans trop risque de se blesser

  11. Pingback: Runnosphere.org - La Runnosphere Vibre en Vibram FiveFingers

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.