Running #41 – Paris – Versailles 2010

<accent japonais> Yatta ! </accent japonais>

Pour ceux qui n’auraient pas suivi Heroes au cours des 4 dernières années, cela veut dire « Je l’ai fait ! »

Faisons un retour en arrière.

Samedi
Départ de Versailles pour aller chercher mon dossard à Issy. Très bonne organisation, peu de monde à chaque table pour le retrait des dossards, idem pour les t-shirts (bleu et jaune, aux couleurs de Versailles).
Ensuite, j’ai du aller chez Lepape pour porter ma Forerunner. Je vais devoir attendre 6 semaines pour la retrouver 🙁 Mon iPhone et Nike+ GPS ont encore de beaux jours devant eux… En parlant du magasin Lepape, il a bien changé depuis la dernière fois; beaucoup plus moderne! On aime ou on n’aime pas. Je me classe plutôt dans la deuxième catégorie, et, soit dit en passant, j’ai l’impression que les appareils de fitness ont pris de la place au détriment de la section running.

Dimanche
J’ai plutôt mal dormi, j’avais peur de louper le réveil. Pour le coup, en me réveillant toutes les heures, je ne l’ai pas loupé. Mais, bizarrement, je n’étais pas fatigué (heureusement !).
Petit déjeuner à base de Gatosport (saveur brownie, miam) et de café.
Direction le RER. Il fait froid, le thermomètre indique 5°C (gloups), autant dire qu’en short/t-shirt, je me les pèle. Heureusement, le RER est chauffé et est rempli d’autres participants au Paris-Versailles.
Les quais entre le pont d’Iena et la tour Eiffel sont bondés de coureurs qui n’attendent que le départ. En partant dans la vague du 16.000ème, j’attendrai un peu plus d’1h15 dans le sas (les premiers sont déjà arrivés…). Malgré le froid, 7°C, la technique des manchots empereur permet à chacun de ne pas avoir trop froid.

Je pars enfin, les premiers kilomètres sur les quais se passent bien. Difficile de se freiner pour adopter son rythme. La côte des Gardes arrive sans trop s’en rendre compte. Ne l’ayant jamais pratiquée (j’avais loupé la reco avec Djailla et Noostromo), j’appréhende un peu. Finalement, elle passe bien. J’entame maintenant la 2ème partie de la course, beaucoup plus roulante. Une grande descente, suivie de faux-plats et d’une bonne bute à la hauteur du cimetière de Viroflay, puis on traverse Velizy et on aperçoit enfin le panneau « Versailles ». Plus qu’ 1,7 km de faux plat, je traverse trois lignes de photographes et, enfin, l’arrivée :).

Bilan de cette première course
– Ma première victoire a été de finir sans jamais m’arrêter de courir
– Je suis passé (de peu) sous mon objectif de 1h45
– Ça m’a motivé pour d’autres courses: je serai à la Corrida d’Issy (inscription sous peu) et je pense aussi m’inscrire à un autre semi-marathon en 2011…

Au passage, j’ai presque fini Tokyo…

24 Comments

  1. Pingback: Collecte de billets : Paris-Versailles « Running Newbie

  2. Pingback: Paris-Versailles 2010, ma course !!! | Noostromo's Blog

  3. Pingback: @Shuseth » Paris-Versailles: J-2

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.